top of page
autres.jpg

Chansons diverses

Chansons pour enfants, chants patriotiques, chansons étrangères etc., adaptées
et chantées en français

Chansons pour enfants

Chants patriotiques

Chansons étrangères

Autres

Adaptation française

Chanson originale (en russe)

LA VIE D'ARTISTE

Paroles françaises : © Marina Lushchenko

Chant : Matthieu Carmelah

Avec des amis on court le monde
Rien de tel que la vie vagabonde

Les amis partagent joies et peines

Toutes les routes nous plaisent où qu’elles mènent

Toutes les routes nous plaisent où qu’elles mènent

 

On se sent à l’aise, on se sent vivre

Quand on fait les gens sourire et rire

Les palais royaux, nous, on s’en fiche

C’est la liberté qui nous rend riches

C’est la liberté qui nous rend riches

Sous nos pieds, les herbes des clairières

Tout autour, des arbres séculaires

Au-dessus, l’immense voûte éternelle

Le bonheur, c’est notre vie telle quelle

Le bonheur, c’est notre vie telle quelle

Adaptation française

Chanson originale (en russe)

LE CIEL GRONDE, LE VENT HURLE

Paroles françaises : © Marina Lushchenko

Chant : Marine Parodi

Le ciel gronde, le vent hurle

La tempête en mer fait rage

Dans les vagues disparaissent

Les petits et grands bateaux|

Ancres, voiles, timons pêle-mêle

Les bateaux coulent au grand large

Déposant l’or de leurs coffres

Sur le sable au fond des eaux

Sur le sable au fond des eaux

 

Refrain

Les vieux coffres gisent à l’ombre

Des épaves, muettes et sombres,

Émeraudes, rubis et perles

Prends-en tant que tu voudras

Si tu cherches la richesse

Si tu cherches le bien-être

Reste ici ta vie entière

Sois, jeune homme, notre roi

Sois, jeune homme, notre roi

 

Tu seras maître des vagues

Des tempêtes et des orages

Que la mer s’ouvre en abîme !

Que se brisent vergues et mâts !

Les bateaux feront naufrage

Dans des tourbillons d’écume

Alors les trésors des coffres

Ne seront, jeune homme, qu’à toi…

Ne seront, jeune homme, qu’à toi…

 

Refrain

Adaptation française

Chanson originale (en russe)

VOULOIR, C'EST POUVOIR

Paroles françaises : © Marina Lushchenko

Chant : Matthieu Carmelah

Je me sens dès le matin d’excellente humeur
Et je chante de tout ce qui me tient à cœur
Quand j’ai une idée en tête – et sans me vanter –
Il faut que j’aille jusqu’au bout, rien n’peut m’arrêter

Refrain
Crois en ton rêve d’or
Et ne perds jamais espoir
Crois toujours, crois-y fort
Sache que vouloir, c’est pouvoir

Si, un jour, tout semble aller de travers pour toi
Aie confiance en ton étoile, ne baisse pas les bras
Essaie, quitte à tout perdre, mais ne lâche rien
Alors tu y arriveras, c’est sûr et certain

Refrain

Il y a tant de belles choses à faire dans la vie :
Planter des forêts, guérir toutes les maladies
Explorer les océans, construire des maisons
Et chanter, le cœur ouvert, de jolies chansons

Refrain

Rien de tel que de viser plus loin et plus haut
Pour donner au monde entier ce qu’il y a de beau

Refrain

Adaptation française

Chanson originale (en russe)

UN BEAU SAPIN

Paroles françaises : © Marina Lushchenko

Chant : Matthieu Carmelah

Au plus profond de la forêt
Un beau sapin est né
Il grandissait tout droit, tout vert,
L’hiver comme l’été
Il grandissait tout droit, tout vert,
L’hiver comme l’été

Sous le sapin un lièvre gris
Tremblant de peur sautait
Et quelquefois un loup méchant
Au petit trot passait
Et quelquefois un loup méchant
Au petit trot passait

La bise chantait au sapin :
« Fais un joli dodo ! »
Le froid l’emmitouflait de neige :
« Surtout tiens-toi au chaud ! »
Le froid l’emmitouflait de neige :
« Surtout tiens-toi au chaud ! »

Et maintenant, à notre fête
Il vient, resplendissant,
Faisant la joie et le bonheur
Des petits et des grands
Faisant la joie et le bonheur
Des petits et des grands

Adaptation française

Chanson originale (en russe)

LES CYGNES BLANCS

Paroles françaises : © Marina Lushchenko

Chant : Alla Terekhova

Je crois que les soldats morts à la guerre

Sur les champs de combat trempés de sang

Ne sont pas ensevelis dans notre terre

Mais qu’ils sont devenus des cygnes blancs

 

Ils volent en rangs serrés, et je retrouve

Dans leurs voix gémissantes, le passé

Devant le ciel, voilà pourquoi j’éprouve

De la douleur et je me tais, navré

 

Ils volent dans le ciel, les ailes lasses,

Disparaissant dans le brouillard du soir

Et j’aperçois, parmi eux, un espace :

Serait-il pour moi-même, par hasard ?

 

Un jour viendra où je volerai de même

Dans les nuages avec ces beaux oiseaux

Vous entendrez aussi ma voix lointaine,

Vous ici-bas que j’appellerai d’en haut

Adaptation française

Chanson originale (en russe)

LA MARCHE RUSSE

Paroles françaises : © Marina Lushchenko

Chant : Alla Terekhova

Nos chars sont forts, et nos avions rapides

Et notre peuple tient à sa patrie

Sur ses frontières veillent, intrépides,

Nos forces armées, fierté de la Russie

 

Refrain

Pour nos enfants, nos villes et nos plaines

Comme autrefois se battront nos soldats

Quand notre commandant en chef suprême

Leur donnera l’ordre de livrer combat

 

Depuis des siècles les Russes n’ont qu’un rêve :

Vivre avec tous en paix, vivre tout court…

Mais ceux qui, sur nous, osent lever le glaive

C’est par le glaive qu’ils périront toujours…

 

Refrain

 

À ceux qui cherchent à nous faire la guerre

Sachez ceci : nous vous connaissons tous

Nous ne voulons pas vous prendre vos terres

La nôtre, vous n’en aurez pas un pouce

 

Refrain

 

Si jamais une armée ennemie vient mettre

Ses pieds chez nous, elle va le regretter

La Sainte Russie, belle terre de nos ancêtres,

Ne connaîtra pas de maître étranger…

 

Refrain

Adaptation française

Chanson originale (en russe)

LES FILLES, DITES À VOTRE AMIE

Paroles françaises : © Marina Lushchenko

Chant : Matthieu Carmelah

Les filles, dites à votre amie cruelle

Que sa beauté me fait tourner la tête

Et que je passe mes nuits à rêver d’elle

Sans jamais trouver le courage

De lui dire ma flamme

 

Je t’aime, je t’aime, ma si douce torture

J’aimerais tant que tu saches ce que mon cœur endure

Sans ton sourire ma vie est un grand vide

J’ai besoin de toi comme on a besoin de respirer

 

À chaque fois que nos regards se croisent

Tes yeux trahissent le feu qui te dévore

Oublie ta gêne, je sais que tu m’adores

Nous sommes faits pour être ensemble

Ouvrons-nous au bonheur

 

Je t’aime, je t’aime d’un amour trop sauvage

Qui me tourmente l’âme, m’enchante et me ravage

Plus fort qu’une chaîne, l’amour à toi m’attache

Mais qui de nous deux va, enfin, oser le premier pas ?

Adaptation française

Chanson originale (en anglais)

VIENS SWINGUER

Paroles : © Marina Lushchenko

Chant : Matthieu Carmelah

Aux premiers rythmes de marimba

Viens danser avec moi

Tel un flot couvrant le sable d’or

Contre toi serre-moi fort

Telle une rose sous la douce brise

Cambre-toi à ta guise

Tu as une façon de m’enlacer

Viens tanguer, viens swinguer

D’autres dansent tout autour de nous

Mais, chérie, mes yeux ne voient que toi

Toi seule as cette technique magique

Je faiblis quand tu swingues

Avant même d’entendre les violons

Je ressens des frissons

Pour me faire vibrer il n’y a que toi

Viens swinguer avec moi

Adaptation française

Chanson originale (en anglais)

LES YEUX RUSSES

Paroles : © Marina Lushchenko

Chant : Matthieu Carmelah

Cette nuit d’hiver
Il n’y a sur la terre
Que toi et moi
Que nous deux ensemble

 
Ne sens-tu pas
Que je brûle pour toi ?
Que toute la nuit mon amour
Te tiendra au chaud ?

Refrain

Les yeux russes
Les yeux russes
Les yeux russes
Les yeux russes

 
Cette nuit
Je te vois dans mes bras
Je te vois dans ma vie
Ne t’en va pas, j’t’en prie

 
Je t’aime si fort
Ma fille du nord
Et pour la vie
Moscou nous unit

 
Refrain

Adaptation française

Chanson originale (en polonais)

UNE DERNIÈRE FOIS ENSEMBLE

Paroles françaises : © Marina Lushchenko

Chant : OlostA

Arrête de chercher des excuses
Ce qui est fait est fait
Il est venu avec son charme et ses belles paroles
Et toi, je t’ai perdue à jamais

Je n’ai qu’une seule, une dernière prière :
Viens ce soir, viens me voir…
Au fond de moi tout s’effondre…
Que cette rencontre
Soit un adieu à notre histoire !

Refrain
Une dernière fois ensemble…
Et après, on se quitte
Il n’y aura pas de suite
Pour toi et moi…
Une dernière fois ensemble…
Ne m’fais plus de promesses
Donne-moi ta tendresse
Une dernière fois…

Toi, tu as beaucoup d’amours à vivre
Moi, serai-je encore là demain ?
Une dernière fois ensemble…
Dans mon cœur, à cette heure,
Mes doux rêves se meurent
Et c’est la fin…

Tu me regardes, triste et inquiète,
Je sais c’que j’ai à faire
Une seule issue est possible
Pour moi, oui, une seule
Mais elle n’va sûrement pas te plaire

L’important, c’est que tu sois heureuse
Ne pense pas trop à moi
Tout est fini, mais avant que
Nos chemins se séparent
Viens, une dernière fois, dans mes bras…

Refrain

 

Adaptation française

Chanson originale (en russe)

POUR L'AMOUR DANS TES YEUX

Paroles françaises : © Marina Lushchenko

Chant : Matthieu Carmelah

Je sens que, sur nous deux,
La page, déjà, se tourne
Pour un jour, pour une nuit
Reste encore dans ma vie

Ne sois pas un souvenir
Toi, si proche et si réelle
Dis-moi pourquoi
Nos chemins doivent se séparer

Refrain
Pour l’amour dans tes yeux
J’irai au-delà du rêve
Pour l’amour dans tes yeux
Mon cœur battra sans trêve

J’veux te voir, te garder
Je n’veux plus jamais te perdre
Nos corps se manquent
Nos âmes s’appellent en vain

Si seulement je savais
Où tu es dans ce monde
Je te trouverais
Et tout recommencerait…

Refrain

 

Adaptation française

Chanson originale (en russe)

LA VILLE D'OR

Paroles françaises : © Marina Lushchenko

Chant : Matthieu Carmelah

Dans le ciel bleu il y a

Une ville d’or sans égal

Avec des portes translucides

Et une belle étoile

Dedans, un grand jardin

Rempli de fleurs et d’herbes

Où se promènent des animaux

D’une majesté superbe

 

Le premier : un gentil taureau plein d’yeux

Et l’autre, un lion à la crinière de feu

À côté, un aigle d’or céleste

Dont l’œil lumineux ne peut pas s’oublier

Là-haut dans le ciel bleu

S’allume l’étoile d’amour

Elle est à toi, ô mon cher ange,

À toi seule pour toujours

Qui aime, se fait aimer

Qui a l’âme pure, est saint

Que cette étoile t’éclaire la voie

Du merveilleux jardin

Là, tu verras le jeune taureau bleu

Et le lion jaune à la crinière de feu

À côté d’eux, l’aigle d’or céleste

Dont l’œil lumineux ne peut pas s’oublier

Adaptation française

Chanson originale (en russe)

MA VRAIE DEMEURE

Paroles françaises : © Marina Lushchenko

Arrangement et chant : Matthieu Carmelah

Ma vraie demeure, le Ciel, m’appelle

Mon âme aspire vers sa lumière

Pour une nouvelle vie éternelle

Auprès de tous ceux qui me sont chers

 

Quittant, un jour, ma prison terrestre

J’irai là où le Seigneur m’attend

Dans mon heureuse patrie céleste

Il m’ouvrira Ses bras accueillants

 

Comme un marin pris dans la tempête

Qui cherche un havre pour s’abriter

Mon âme pécheresse est toujours en quête

Du seul refuge où se reposer

 

Loin des souffrances et des larmes amères

Les fatigués y trouveront la paix

Et, libres du poids de leurs misères,

Ils connaîtront le bonheur parfait

 

En Dieu est toute mon espérance

Lui seul me sauve du désespoir

En ce bas monde, c’est Sa presence

Qui me protège quand je m’égare

Adaptation française

Chanson originale (en russe)

L’OFFRANDE DU SOIR

Paroles françaises : © Marina Lushchenko

Chant : Matthieu Carmelah

Refrain
Puisse vers Toi ma prière monter
Tel un encens pour ta louange
Que mes mains, Seigneur, vers toi s’élèvent
Comme l’offrande du soir

Dieu puissant, je crie à Toi, entends ma voix :
Écoute, en Ta bonté, ma supplication
Lorsque mon âme t’appelle, écoute, écoute
Lorsque mon âme t’appelle, Toi seul

Veille au seuil de mes lèvres
Mets un garde à ma bouche, Seigneur
Et sauve-moi des embûches
Qui me sont tendues

Ne laisse pas mon cœur en proie
Aux paroles malicieuses
Fausses excuses, fausses excuses
Pour se justifier

Puisse vers Toi ma prière monter
Tel un encens pour ta louange
Que mes mains, Seigneur, vers toi s’élèvent
Comme l’offrande du soir

Chanson originale

MA MÉDITERRANÉE

Paroles : © Marina Lushchenko

Musique et chant : Matthieu Carmelah

Autour de moi, c’est la grisaille

Le froid violent qui me tenaille

Et l'âpre haleine de la bise

Qui, sans pitié, me paralyse

 

Ma vie se traîne entre la pluie,

La neige et l’éternelle nuit

Rien que du gris, rien que du noir

Au plus profond du désespoir

 

Il me prend une envie soudaine

D’un geste trahissant la haine

De déchirer le ciel brumeux

Pour retrouver un peu de bleu

 

Né du soleil et de la mer

Je ne vis que dans la lumière

La brise et les chansons d’été

De la belle Méditerranée

 

Les yeux fermés, je vois déjà

La mer qui m’ouvre grand les bras

Rien que du bleu, rien que du blanc

Dans ces paysages souriants

Je m’offre au beau soleil tout chaud

Qui dore doucement ma peau

Je cours, pieds nus et cheveux au vent

Sur la plage et j’ai tout mon temps

 

Nuits étoilées, parfums de pins

Chants des cigales dans les jardins

Soupirs d’amour jusqu’à pas d’heure

La vie dans toute sa splendeur…

 

Là, tout m’invite au lâcher-prise

À la joie sans raison précise

Là, rien ne me fait plus obstacle

C’est un bonheur inexplicable…

 

Le jour venu, jetez mes cendres

Dans ces flots lumineux et tendres

Au dernier rayon du soleil

À l’aube d’une vie nouvelle

 

Et, ne serait-ce qu’après ma mort,

Enfin, loin des brouillards du Nord,

Je s’rai pour toute l’éternité

À toi, ma Méditerranée…

bottom of page